All posts by clap

brouhaha jaunâtre

L’émission a été réalisé le 26 novembre 2018… depuis ce qu’on appelle le mouvement des gilets jaunes à continuer son chemin… avec certains trucs toujours aussi moches, mais aussi avec des trucs plutôt enthousiasmant localement en lien avec la mobilisation de « lycéen et plus »… un vrai mouvement protéiforme.

Pour aller plus loin : « grèves, versus blocage » / à propos de la réunion : Du gilet jaune à la colère noire – Sur les révoltes des trois dernières nuits, ici la réunion, le mouvement des gilets jaunes à la réunion

playlist : GZA, la raïa et granmoun lélé

les forçats de la route

La neige revient, « joie, rage et courage » aussi.
… avec une émission sur les forçats de la route d’aujourd’hui. Ceux qui bouffent du bitume pour ceux qui bouffent aux restos depuis chez eux… les livreurs à vélo.

pour aller plus loin :
– historique de la lutte des livreurs foodora à Turin à lire ici
reportage de radio parleur sur l’action parisienne
– interview sur les luttes de « travailleurs indépendants » sur rebellyon
– facebook la rue est notre usine et du clap (collectif des livreurs autonomes parisien)

playlist : the ex « soon all cities » | zone infinie « le tunnel »

La Ricamarie, la mémoire est elle aveugle ?

En juin à la Ricamarie, se tenait une semaine d’hommage à la fusillade du Brûlé du 16/6/1869. Ce jour là, plusieurs centaines de personnes tentèrent d’empêcher l’incarcération d’une quarantaine de mineurs grévistes. L’armée tira dans la foule et tua 14 personnes de cette fameuse « classe laborieuse, classe dangereuse ». L’idée était de rendre hommage aux victimes et faire des résonances avec l’actualité. Au final on n’a rien vu sur ce qui ébranlait la Ricamarie depuis le 31/5 et l’accident d’Umit provoquait par la police. La mémoire est elle aveugle ?

Beaucoup d’info sur la fusillade du brûlé sur ce lien.

playlist :
rlm et les petits princes « taïaut taïaut » | Paul Predki « la Ricamarie » | Kemiargola « pouvoir au peuple »

Les samples proviennent du film « germinal » dont certaines scènes ont été inspiré par cette sombre journée du 16/6/1869