« les urnes aux morts, la rue aux vivants »

Dans ces temps troublaient par le cirque électorales, une petite playlist de chanson qui donne la péche, avec des extraits de texte d’Albert libertad tiré du recueil « Et que crève le vieux monde », d’enregistrement d’AG, et d’extrait de journaux.
à (ré)écouter (télécharger cliquant tout à droite du lecteur)

la playlist : blitz the ambassador « kill the radio », louis lingg and the bomb « le temps des cerises », the clash « gun’s of brixton »,Harnold Homecastle « l’électeur », syndrome 81 « n’oublie jamais », orchid « victory is ours », nocif, kemiargola « irrécupérable », chicken’s call « génération désabusé », René Binamé « les révoltés », singe des rues « à bouts de nerfs », hyacinth « resist control »…

freed from design

« freed from design », libéré du design, ce mois ci « joie, rage et courage » va pousser la chansonnette sur le design… avec une petite visite de ce que le design veut nous parler, et ce qu’il nous mijote… et puis ensuite on va parler de comment le design ne fait pas que nous pourrir la vie et perfectionner le capitalisme de manière « ludique » mais également il sert d’outil pour accélérer la restructuration urbaine de Saint-Etienne et son embourgeoisement.
Enfin on ouvrira sur deux expériences similaire de ville qui ont utiliser l’art pour se gentrifier, Marseille et Lille.
Bref « la fête est fini », la guerre de basse intensité elle est bien commencé, et pour l’instant on est mené au score.

vous pouvez écouter ici, ainsi que la télécharger en cliquant sur le logo à droite du lecteur qui ressemble au parthénon) :

Durant cette émission on a causé, lu et diffusé plusieurs sources, les voici donc pêle mêle :
la fête est finie, excellent livre lisible ici lafeteestfinie.free.fr | l’article du couac « l’expérience design, notre ville n’est pas votre laboratoire », le journal est trouvable dans tout plein d’endroit en ville, et l’article sera prochainement publié sur le numéro 0 | biennale du design, éloge de la marchandisation | le son sur Marseille et lille capitales européennes de la culture a été fait par basse intensité |l’atelier éphemère

play list : « the robots » kraftwerks | « freed from desire » gala featuring tl7 | gasmask terror « pay day »

les compteurs linky veulent envahir sainté…


Entre juin 2017 et novembre 2018, ENEDIS (le nouveau d’erdf), veut installer ses compteurs linky sur saint-étienne. Oui mais c’est quoi ce compteur linky, qu’on présente comme communicant et intelligent, c’est quoi l’intérêt d’installer ça et pour quoi ? Pourquoi des personnes et groupes de personnes refusent ces compteurs, comment résister et s’organiser. On donnera également la parole à une délinquante énergétique… pour avoir son point de vue la dessus. Le tout en plus ou moins une heure.

Pour aller plus loin :
déclaration de l’observatoire du nucléaire sur « Compteurs Linky et Gazpar : prétendus « intelligents »… pour berner les citoyens » | émission de radio « Trous noirs » sur Les compteurs Linky | adopte ton sous-traitant linky | vidéo sur les questions que soulèvent le compteur linky | la revue rafale n°3

Contre l’installation on peut retrouver de nombreuses information sur le site de la Plateforme Opérationnelle Anti Linky, ainsi que sur le site du collectif grenoblois anti-linky

et surtout comment faire pour refuser le compteur linky : retrouver des conseils et des exemples de lettres types à cette adresse :
http://grenoble-anti-linky.eklablog.com/demarches-pour-refuser-linky-a128418588, mais aussi s’organiser et agir comme par exemple récemment sur Grenoble récemment . et puis le site http://refus.linky.gazpar.free.fr/
et puis voici un mode d’emploi pour démonter un compteur LINKY et rebrancher un ancien compteur

playlist de l’émission : kobayashi – « valla » | red dons « land of reasons »